Forum RPG Yuri / NC-16
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 MENA HOLY

Aller en bas 
AuteurMessage
Mena Holy
Habituée De La Région ✤
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 25
Messages : 160

Identité
Age: 20 ans
Origine: Australie
Métier: Professeur d'Art

MessageSujet: MENA HOLY   Mer 27 Juil 2016 - 10:19

MENA HOLY



IDENTITE
Nom : Holy
Prénom : Mena
Surnom : Aucun
Age: 20 ans

Origine : Australienne
Signe astrologique : Lion
Chambre : Une ou deux personnes.
Travail : Professeur d'Art
Ce qu'elle aime :  Mena est une femme extrêmement curieuse qui s'intéresse à énormément de sujets. Elle est passionnée depuis toujours par l'art en général et adore dessiner et peindre. Elle emporte d'ailleurs toujours son carnet avec elle. C'est également une passionnée de sciences qui se questionne sans arrêt sur les fondements de la vie. Elle aime les étoiles plus que tout au monde et se sent proche de la nature en général. 
Ce qu'elle n'aime pas : Mena ne supporte pas le jugement en général. Elle estime que toute personne peut être ce qu'elle veut et faire ce qu'elle désire de sa propre vie. Elle ne supporte pas non plus être dépendante des autres et préfère être capable de se débrouiller toute seule. Sa plus grande phobie sont les escargots. 


Autres : Mena est tatouée.
Avatar : Il provient d'une artiste qui se nomme Bibinella. C'est un fanart de Clarke de la série the 100. Ce n'est ni un manga, ni un anime, mais j'aime le style du dessin. J'espère que ça conviendra.


HISTOIRE

L'enfance de Mena ne fut pas affreuse ou extrêmement douloureuse. Toujours entourée par sa famille et ses amis elle vécut totalement heureuse pendant un long moment, enfin durant les plus jeunes années de sa vie. 
Fille unique, ses parents et elle résidaient dans un grand appartement de Melbourne en Australie. Ses parents étant tous deux chirurgiens et étant toujours aussi amoureux l'un de l'autre depuis des années, ils n'avaient aucun problème financier, ni au sein de leur famille et cela durant de très nombreuses années. 

Mais alors âgée de 12 ans, Mena perdit son père dans un accident de voiture. C'était une simple après-midi de Mars. Il faisait bon, le froid commençait déjà à se dissiper. Mena était alors inscrite à des cours de dessins et eut la chance de pouvoir participer à un concours national. Elle était fière d'elle, fière de son jeune âge et de la qualité de ses oeuvres. Mais ce n'était pas assez, ce qu'elle voulait déjà plus que tout c’était la fierté de son père, elle voulait qu'il soit là, près d'elle et plus souvent. En tant que chef de chirurgie, il n'était pas souvent à la maison mais quand il était là, Mena passait avec lui, les plus beaux moments de sa vie. Il était cultivé de tout et aimait partager son savoir avec sa fille.
Cela faisait déjà quelques semaines que son père était absent plus souvent. Plusieurs hôpitaux de la ville ayant fermés pour travaux, il était débordé par le travail et avait depuis, peu de temps pour lui et sa famille.
Mena savait cela mais ça ne l'empêcha pas de hurler contre lui la veille de son concours lorsqu'elle apprit qu'il ne pourrait être là pour elle. Elle était triste et lui jeta au visage toute la haine d'une petite fille de 12 affectée par l'absence de ses propres parents. Elle partit se coucher ce soir là, haïssant son père et son satané boulot.
Le lendemain sa mère l'accompagna à son concours. Du haut de son estrade, tenant dans sa main sa récompense, elle vit sa mère prendre son téléphone, devenir pâle et tomber à genoux, les larmes aux yeux, la main sur la bouche. 
Son monde si parfait vola en éclat en quelques minutes.

Son père, si occupé, si haïssable avait réussit à se libérer afin de lui-même remettre le prix que sa fille allait gagner, car oui il ne doutait jamais d’elle.
Il n’y avait rien sur la route ce jour là, ni de verglas, ni de pluie, seulement un chien qui traversa la chaussée juste devant le père de Mena. Celui-ci mit un coup de volant, sa voiture percuta un arbre, puis deux et finit ainsi par descendre le flan de la montagne tonneaux sur tonneaux. Il ne survécut pas et Mena ne put lui dire au revoir.

Mena se referma alors sur elle-même, abandonna le dessin et toute forme d’art. Elle devint alors distante avec ses amies d’enfance et même avec sa mère qui noyait alors son chagrin dans le travail. 

Elle vécut son adolescence aussi bien qu’elle le put. Sa mère étant douée dans son travail et connue internationalement, celle-ci fut mutée à New York, ville dans laquelle Mena allait encore une fois faire face au pire mais aussi au meilleur.

Elle avait enfin réussit à arrêter de pleurer. Elle avait alors 16 ans et entrait au lycée. Sa vie se mettait un peu en place. Elle passait ses journées avec ces deux meilleures amies, rentrait le soir, se concentrait sur ses examens et recommençait encore et encore sa petit routine.
Si ce n’est qu’un jour elle la rencontra, la nouvelle élève de l’école. Ses longs cheveux bruns et ses yeux émeraudes la firent sortir de ce quotidien trop longtemps installé.
Reika entra dans sa classe, son visage était froid et stoïque. Mena croisa son regard et lu en elle. Elle su dès cet instant que son coeur ne s’arrêterait jamais de battre pour cette nouvelle élève.

Elles devinrent amies au court de l’année puis leur relation changea petit à petit. Reika était devenue, en quelques mois, tout pour elle. Elle avait réussi en quelques semaines à peine à se confier à elle comme à personne. Même ses meilleures amies ne savaient qu’un dixième de ce que découvrait chaque jour la brune sur Mena. Elle lui raconta la mort de son père et la culpabilité qui était présente chaque jour, elle lui parla de sa mère qu’elle voyait de moins en moins et qu’elle avait l’impression de perdre. Puis elle commença à lui parler du fait qu’elle n’avait jamais rien ressenti depuis et pour personne et qu’elle était la première et la seule à faire battre son coeur.

Alors âgée de 17 ans Mena découvrit en Reika tout ce qu’elle pouvait espérer d’une relation amoureuse. Elle s’ouvrit à nouveau au monde. Elle recommença à peindre davantage, à dessiner Reika et à l’observer encore et encore chaque jour. Elle était folle d’elle. Elle recommença à sortir, à se lier d’amitié avec ses camarades de classe. Elle recommença à rire tout simplement et à être heureuse.

Reika était tout pour elle, tout et depuis le premier jour.


Cela faisait bientôt deux ans qu’elles étaient ensemble et Reika, pour fêter cela, invita Mena en randonnée. Elle savait que la nature et les étoiles étaient une des choses préférées de Mena. Elle organisa un pique nique près d’une immense arbre. Elles passèrent la soirée à parler de tout et de rien, dans les bras l’une de l’autre, à s’embrasser et à profiter du moment présent.
Reika sortit alors de sa poche une petite boite dans laquelle se trouvait une chaine et un pendentif. Celui-ci était en argent et représentait une petite rouelle, symbole de la famille de Reika. En l’offrant à Mena, elle lui demandait par la même occasion de faire partie de sa famille et de sa vie. 

Mena n’avait jamais était aussi heureuse et rien ne pourrait venir altérer son bonheur. 

Rien mise à part l’homme qui lui arracha son seul amour, son tout.

Mena entra à l’université de New York en Art tandis que Reika, elle, se concentra davantage sur un cursus en management et politique. Elles prirent un appartement ensemble et commencèrent alors leur vie à deux. 
Reika était tout pour elle, sa meilleure amie, son âme soeur, sa personne et l’amour de sa vie. Ce sentiment d’être enfin complète se brisa quelques semaines après leur emménagement.

Mena n’avait pas cours ce jour là, Reika était partit tôt le matin et elle savait que la brune avait un cours de sociologie pendant quatre longues heures. Elle savait donc qu’il serait difficile d’avoir des nouvelles d’elle.
Mena se leva, commença sa journée comme toutes les autres. Elle prit son petit déjeuner, prit sa douche, se maquilla, s’habilla et vers midi elle commença à s’inquiéter de ne pas avoir de nouvelles. Elle lui envoya un sms, peut-être que son cours s’était simplement rallongé d’une heure. Cela arrivait assez souvent.
Elle commença à faire à manger et alluma la tv. Elle mit les informations et lâcha alors l’assiette qu’elle tenait dans les mains. 

Son monde entier, pour la deuxième fois, s’effondra. 

Un fou avait été abattu après avoir tué 54 personnes sur son campus, son propre campus, son campus à elle et Reika; Reika qui était censée être là bas et qui n’avait pas donné de nouvelles de toute la matinée..
Son coeur se serra dans sa poitrine et elle s’étouffa entre les larmes et ses tremblements. 

Son téléphone sonna et elle fit un bon. Reika ! C’était surement elle qui appelait pour la rassurer. Mena décrocha et l’espoir qu’elle croyait surgir de nul part s’envola aussi tôt. «Mena, mon coeur.. C’est maman, il s’est passé quelque chose de grave.. C’est Reika, ils l’ont transporté ici, elle est.. Elle s’est faite tirer dessus.. Je suis tellement désolée ma chérie, je n’ai rien pu faire, c’était bien trop tard..» Ses yeux se fermèrent, sa poitrine se déchira.

Elle s’enferma pendant des jours et des jours son collier entre ses doigts, les yeux secs mais rouges, les larmes ayant déjà bien trop coulées. 

Elle assista à son enterrement mais c’était bien trop pour elle, bien trop de drames pour une vie si courte.
Elle erra pendant des heures après cela et se retrouva près du grand arbre près duquel elles avaient tant partagé, près duquel Reika l’avait invité à entrer réellement dans sa famille.
Elle se posa contre l’arbre et finit par s’endormir. 

Lorsqu’elle se réveilla, il ne faisait plus nuit, lorsqu’elle se réveilla l’arbre derrière elle avait disparu pour laisser place à un immense portail.


CARACTERE

Le problème de Mena c’est qu’elle possède deux caractères bien différents. Ayant passé la moitié de sa vie à pleurer et l’autre moitié à être au summum du bonheur, il est difficile clairement d’établir son profil exact.
Mena est une femme qui lorsqu’elle va mal, fuit et s’enferme dans une seule et même action. Elle peut passer des mois à ne faire que travailler pour oublier son chagrin, ou bien passer des mois à sortir et à boire pour oublier. C’est quelqu’un qui aujourd’hui ne veut plus s’attacher, c’est quelqu’un qui ne peut plus et ne veut plus tomber amoureuse par peur de souffrir encore et encore. Elle ne veut plus être dépendante de quelqu’un, elle veut se retrouver avant tout et réapprendre à se connaître.
Mena était avant tout cela une personne dynamique et souriante. C’est une femme qui, lorsqu’on la regarde, illumine les gens. Elle est drôle et cultivée sur plein de sujets, ce qui l’a rend vraiment intéressante. Elle est extrêmement sensible malgré ce qu’elle pourrait montrer et aime ressentir les choses. Enfin, ça c’était avant et c’est ce qu’elle va essayer de retrouver petit à petit.

Son plus grand défaut aujourd’hui serait surement de ne plus laisser entrer les gens dans son univers. Elle aura tendance à vouloir être seule et à ne pas s’attacher.
Cependant les câlins peuvent la calmer, il suffit de la serrer assez fort dans ses bras pour que son coeur retrouve un rythme normal.
Mais elle reste cependant quelqu’un vers qui ont veut aller et qui sans le savoir peut rendre les gens heureux.


PHYSIQUE

Mena mesure environ 1m70 et est de corpulence moyenne. Elle est blanche de peau et blonde de naissance. Elle a les plus beaux yeux bleus qui puissent exister et son regard est à la fois perçant et doux. Ses cheveux sont ondulés et elle se fait assez souvent des tresses qui viennent dégager son front. Elle a un petit grain de beauté au dessus de ses lèvres.
Mena aime s’habiller en noir ou dans des couleurs qui sont assez foncées. Elle porte généralement des slims foncés, des boots, des t-shirts assez échancrés qui laissent apparaitre une poitrine de taille moyenne. Elle a sur elle un veste en cuir bleu nuit, offert par sa mère il y a déjà 2 ans.
Le collier de Reika orne son coup et elle ne le retire jamais.
Elle est tatouée. Elle possède plusieurs tatouages. Le premier est un maori sur la jambe. Son père venant de Nouvelle Zélande elle a donc décidé de se faire un tatouage polynésien sur le mollet. Il représente un lion. Elle a également un triangle vide entre les seins représentant la stabilité qu’elle s’efforce de construire dans sa vie. Un arbre est dessiné derrière son bras. Sur le derrière de sa cuisse elle s’est faite tatouer des petites fioles et tubes à essai en couleur et enfin sur le devant de sa cuisse elle possède une tête de cerf derrière laquelle sont dessinées des montages. Des feuilles tombent des bois du cerf et une phrase vient orner le dessin : «May we meet again» en souvenir des êtres qu’elle a perdu et qu’elle continuera de perdre.




✖ CODE : Validé par Misa O.


Dernière édition par Mena Holy le Mer 27 Juil 2016 - 19:44, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://holymena.tumblr.com
Jodie Shepard
En Cours de Familiarisation
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 22
Messages : 51

Identité
Age: 22 ans
Origine: Australienne
Métier: Mécanicienne

MessageSujet: Re: MENA HOLY   Mer 27 Juil 2016 - 10:49

Bienvenue Mena !

Que dire, avec Clarke en avatar je pense qu'on ne pourra échapper à un RP, toi et moi 8D D'autant plus que Mena semble être un personnage très intéressant ! J'ai versé une petite larme pour le May we meet again et c'était bien pensé que lui donner l'origine australienne, je n'y ai pas du tout pensé pour Lexa ''

J'espère que tu te plairas sur le forum !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.fanfiction.net/u/4661640/
Mena Holy
Habituée De La Région ✤
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 25
Messages : 160

Identité
Age: 20 ans
Origine: Australie
Métier: Professeur d'Art

MessageSujet: Re: MENA HOLY   Mer 27 Juil 2016 - 10:58

Hey merci ma petite Lex :D
Mon dieu quand j'ai vu ton avatar je me suis dis "ahah elle et moi on va bien s'amuser" :3
Oui j'ai essayé de me rapprocher au plus d'Eliza Taylor et de ce que j'ai lu dans les fanfics sur Clexa. Pour le "May we meet again" j'étais vraiment obligée sachant que je le porte moi-même sur la peau et qu'il serait impossible de faire un personnage basé sur Clarke sans cette grande référence. :D
En tout cas j'ai hâte de RP avec toi. :)
Amuse toi bien toi aussi !
Revenir en haut Aller en bas
http://holymena.tumblr.com
Misato Okazaki
~ Fondatrice à la Vanille ღ
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 30
Messages : 1121

Identité
Age: 20 Années
Origine: Norvégienne
Métier: Démographe

MessageSujet: Re: MENA HOLY   Mer 27 Juil 2016 - 19:04


Bienvenue sur Etiopia









Bonjour.
Etiopia te souhaite la bienvenue au sein de notre belle et grande famille. Ici, nous ne faisons pas que du RP, mais tissons également des liens. Aujourd'hui, c'est moi qui ai la chance de m'occuper de ta fiche de personnage. Je me présente, je suis Misato Okazaki, Fondatrice. Le forum ayant prit un nouveau départ, les corrections sont moins strictes, mais doivent quand même être bien traitées. Alors ne t'en fais pas, je vais me charger de te donner mes commentaires constructifs pour t'aider.

Commençons tout d'abord par ce que j'ai apprécié dans ta fiche :
~ La coïncidence d'un autre personnage de The 100. Moi qui ne connaissait pas cette série, en deux jours, j'ai presque tout vu ;).
~ L'atroce perte de son père, et de sa Reika. La mort de son père est tragique, bien décrite, simple. Mais celle de Reika...elle m'a donné les frissons. Avec les horribles évènements qui ont lieux ces derniers temps, c'est comme si j'y ai était. J'avais presque envie de pleurer...J'ai aimer ta façon de le décrire, mais j'ai évidemment détester la mort de Reika, peut être autant que ta Mena.
~ Tes nombreux tatouages, car tu es une des seules qui en arborent plus d'un ici.


Par contre, il y a quelques petites erreurs que tu je te conseille de revoir. Je vais les regrouper pour que tu t'y retrouves et te les expliquer brièvement. Si tu as besoin d'une explication plus complète, je t'invite à lire l'article d'aide sur la grammaire qui se trouve ici. Voici ce que j'ai remarqué :
~ L'accord n'est parfois pas respecté, comme par exemple ici : "...ils n'avaient aucuns problèmes financier..." / " ...sa mère étant douée dans son travail et connu internationalement...".
~ Quelques fautes de frappes, ou d'inattention, comme ici : " Elle devint distance avec ses amies. " / " l'homme qui lui arracha son seul amour, sous tout " / "son regard et à la fois perçant et doux.


Si tu as des questions, n'hésite pas. Cependant, comme il s'agit d'erreurs minimes, tu seras validée sur le champ. Assure toi cependant de corriger ce que je t'ai demandé.

Tu as ma bénédiction et es donc acceptée parmi nous. Tu as été ajoutée au groupe Culture et Education et ton prénom ainsi que ton avatar ont bien été recensés. Je t'attribue la chambre 37 avec Erelinn et Rachel.
Tu peux dès lors aller poster au portail et attendre qu'OuzMama t'y accueilles. Tu peux aussi te chercher des futures partenaires en créant ta demande de RP. Sache également que tu as la possibilité de tenir un journal de bord.
Je te souhaite de bien t'amuser parmi nous ! Bienvenue chère Mena.

Misato Okazaki, Fondatrice.




● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

Revenir en haut Aller en bas
http://yuri-etiopia.1fr1.net
Mena Holy
Habituée De La Région ✤
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 25
Messages : 160

Identité
Age: 20 ans
Origine: Australie
Métier: Professeur d'Art

MessageSujet: Re: MENA HOLY   Mer 27 Juil 2016 - 19:55

Merci à toi pour ce joli message et pour ta bénédiction !

Pour ce qui est de mon personnage je dois t'avouer que cela est réellement une coïncidence. Je suis réellement fan de Lexa et de Clarke et je voulais avant tout faire un personnage se rapprochant de Lexa. Le lendemain de mon inscription j'ai alors vu qu'il venait d'être choisi >< Je me suis donc lancée avec Clarke que j'aime énormément aussi. Mais ça reste réellement une coïncidence. Pour ma part la saison vient de se terminée et je lis des dizaines de fanfics par semaine. J'avais besoin d'écrire à mon tour.

Merci d'avoir "apprécié" la mort de son père et de Reika. Je dois t'avouer que c'est encore une fois en lien avec cette série que j'aime tant. Je ne veux pas faire de spoilers mais c'est un peu ce que j'ai ressenti durant la saison 3. J'avais besoin que mon personnage soit totalement déchiré pour essayer de la reconstruire à nouveau.

Pour ce qui est des tatouages, j'aime beaucoup cet art comme le dessin d'ailleurs. J'ai dessiné la plupart de mes tatouages et je voulais que mon personnage en possède lui aussi. Je lui ai donc donné quelques uns des miens.

En ce qui concerne les fautes d'accord et de frappes, je les ai corrigé normalement. Je ferais de mon mieux à l'avenir :3

En tout cas merci pour toutes ces informations et pour ton avis également.



● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

"In peace, may you leave this shore.
In love, may you find the next.
Safe passage on your travels, until our final journey to the ground.
May we meet again."
Revenir en haut Aller en bas
http://holymena.tumblr.com
Alphard Sakurazaki
Tueuse à Gages Officielle
avatar

Age : 31
Messages : 119

Identité
Age: 26
Origine: France mais japonaise espagnole
Métier: Médiatrice du ZEPHIRE

MessageSujet: Re: MENA HOLY   Mer 27 Juil 2016 - 21:28

Bienvenue à toi Mena !

Que dire... A part que j'apprécie grandement la coïncidence entre vos deux arrivées vu que je suis moi même fan des 100 et grande appréciatrice de fanfics.

J'ai beaucoup apprécié ton histoire qui se rapproche très bien de celle de Clarke. Autant pour la partie de la mort de son père que celle de son âme-sœur, le côté artistique de la Griffin, son amour pour la nature et les étoiles... Bref, beaucoup de choses ont été appréciés dans ma lecture.

J'aime aussi beaucoup la partie des tatouages. Celui Maori me fait beaucoup penser à la représentation qu'on donne de Clarke dans le milieu en parlant d'elle comme une lionne. Le reste lui va tout aussi bien.

Cela sera avec plaisir que je te croiserai sur les chemins de notre beau forum.



● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

Revenir en haut Aller en bas
Mena Holy
Habituée De La Région ✤
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 25
Messages : 160

Identité
Age: 20 ans
Origine: Australie
Métier: Professeur d'Art

MessageSujet: Re: MENA HOLY   Jeu 28 Juil 2016 - 0:36

Merci à toi !
Je suis très heureuse de rencontrer une autre fan de the 100 sur ce forum, je ne m'y attendais pas.
Si tu as des fanfics à me conseiller surtout n'hésite pas, mon stock est vide en ce moment.
Je suis tellement contente d'être partie sur un personnage se rapprochant de Clarke, elle me correspond beaucoup mieux. Nous avons le côté "j'aime les étoiles et le dessin" en commun, donc ce sera un plaisir de traiter de ces sujets là. 
Oui pour le tatouage même si c'est mon mollet qui le porte véritablement, le fait que cela soit un lion tombe à pic. Il ne manque plus que le petit raton laveur associé à Lexa ahah. 
J'ai hâte de croiser ta route en tout cas. Bonne soirée à toi !



● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

"In peace, may you leave this shore.
In love, may you find the next.
Safe passage on your travels, until our final journey to the ground.
May we meet again."
Revenir en haut Aller en bas
http://holymena.tumblr.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MENA HOLY   

Revenir en haut Aller en bas
 
MENA HOLY
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Holy Knight
» the holy bible
» Le manga : Rave
» La drogue comme le red bull te donne des ailes [pv Holy]
» Learn to love you || PV HOLY.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuri-Etiopia, un village pour jeune fille, un petit coin de paradis. :: Histoire et Présentation :: La Fiche Du Personnage :: Fiches Validées :: CULTURE ET EDUCATION-
Sauter vers: