Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 2 Déc 2013 - 19:44
★  Suzu Himeko ★
   

" />" />


♬ Petites Informations ♬


Nom : Himeko.
Prénom : Suzu.
Surnom : Sou.
Age : 19 ans.

Signe Astrologique : Vierge.
Origine : Japon
Chambre : J'aimerai une chambre ou une maison avec colocataires.
Travail : Boulangère/Pâtissière (mais sa spécialité c'est la fabrication de bonbon.)

Ce qu'elle aime : Elle aime les chats, les oiseaux, la musique de son pays, la littérature, et la natation, les câlins et les armes..
Ce qu'elle n'aime pas : Elle n'aime pas les choses amère, les hommes, pleurer et c'est tout !

Autres : Nada !
Avatar : Himeko de Kannazuki no miko.

" />" />" />" />


♬ Parlez Moi De Vous ♬


HISTOIRE :

Suzu est une jeune fille d'une famille moyenne. Elle vivait avec sa mère et son petit frère qui avait trois ans de moins qu'elle. Tout allait bien pour eux, sa mère travaillait dans une pharmacie et son petit frère Yori était un bon élève comme elle. Alors, malgré l'absence du père, toute la petite famille se débrouillait bien. Alors que Suzu venait d'avoir son premier emploi à 17 ans dans une boulangerie que tenait une amie de sa mère, le père lâche, ivrogne et violent revînt à la maison après 14 ans d'absence. La mère, terrifié, n'eut pas le courage de le chasser. Et ainsi commença l'enfer.
Suzu et son frère avait toujours été très proche. C'est dans sa chambre qu'il venait quand il faisait un cauchemars. Le pauvre petit pensait que c'était à cause de lui si son père était parti, vu qu'il s'était enfui juste après sa naissance. Malgré tout, Yori aimait encore son père, et il était le seul à être heureux qu'il revienne.

Dès l'arrivée du monstre. Il recommençât à frapper leurs mère, en secret, mais Suzu n'était pas dupe, elle voyait bien les bleu de plus en plus nombreux sur le corps de sa mère. Alors, elle alla menacer son père.

"Je veux que tu partes, de suite.
Et pourquoi ça ?
Sinon, je te dénoncerai à la police pour ce que tu fais à maman. Pars !"

L"homme fut pris d'une colère terrible, attrapa la jeune fille par les cheveux et la souleva.

"Aie !!! Arrête, tu me fais mal !!!
Ecoute moi bien, ma petite fille. Je suis ici, et j'y reste.
Lâche moi !"

Hurla-t-elle avant de lui donner un coup de pied dans le ventre. Dans la douleur, il lâcha la jeune boulangère.

"Ca suffit ces bêtises ! Hurla son "père"
Pars !
Je t'ai dit que c'est hors de question. Et ne pense même pas à dire quoi que ce soit à qui que soit.
Je n'ai pas peur de toi, tu ne pourras pas m'en empêcher !
Si tu parles, il pourrait arriver des broutilles à ton cher petit frère"


Les yeux de Suzu se vidèrent de toutes émotions car la vision imaginaire de son frère battu à mort sur le sol l'horrifié. Elle voulut crier, mais ces cordes vocale était comme noué.

"C'est bien, je préfère ça. Je pensais que tu étais trop jeune, mais finalement... Peut être que je viendrai te border le soir, ma chérie. Ahahahah"

Elle entendit à peine les derniers mots de son géniteur, tellement elle était choquée.

Quelques jours plus tard, en soirée alors qu'elle était dans sa chambre, sur le point de s'endormir, elle entendit la porte de sa chambre s'ouvrit. Prise de panique, elle se releva en un sursaut.

"Ah, Yori. Ce n'est que toi... Souffla Suzu
Grande soeur, j'ai fait un cauchemar..."

Elle enleva ces couvertures et tapa deux fois sur son matelas, signe qu'il pouvait venir. Alors, il se glissa à côté de sa soeur.

"Yori, tu es un peu trop grand maintenant pour avoir peur quand tu fais un cauchemars."

Puis il se colla contre Suzu et lui fit un câlin.

"Oui mais je préfère dormir avec toi Suzu.
Yori..."

Quand la porte s'ouvrit à nouveau. Le monstre était là. Suzu pris Yori dans ses bras et sera très fort.

"Grande soeur, tu m'étouffes.
Yori, qu'est-ce que tu fais ici !?! Hurla le monstre
Il a fait un cauchemar, il dort avec moi. Va-t-en.
Bien, mais Yori, c'est la dernière fois. Tu es trop grand pour dormir avec ta soeur."

Et il parti. Suzu se mit à pleurer.

"Suzu, ce n'est pas la peine de pleurer. Pleure pas Suzu. Je viendrai te voir quand même.
Non Yori, c'est fini... C'est fini..."

Deux années passèrent ainsi. Leurs mère travaillé de plus en plus pour pouvoir subvenir au besoin de cet homme, et celui-ci venait "bordée" la pauvre jeune fille le soir, sans que son jeune petit frère ne ce doute de quoi que ce soit.
Mais, lors d'un soir d'orage, alors que le monstre se trouver dans la chambre de la jeune fille, Yori, qui était désormais âgé de 16 ans et qui était presque un homme, entra dans la chambre de sa soeur.


"Suzu, j'ai peur de l'orage. Je peux rester ?"

Personne ne lui répondit.

"Suzu ? J'allume la lumière."

Et il vit son père "bordé" sa soeur tout en lui couvrant la bouche pour ne pas qu'elle crie.
Suzu ne pleurait pas, son regard était vide mais quand elle vit son petit frère avec son regard horrifié et dégouté, elle finit par avoir le même regard. Depuis deux ans, elle avait fini par être habitué à cette horreur.
Suite à cet éléctro-choc, elle se débattait de toutes ses forces, même si elle savait que ça ne servait à rien car son géniteur était bien plus fort qu'elle. Mais cette fois, ils étaient deux.
Yori, se jeta sur eux et, à tous les deux, ils réussirent à s'enfuir jusqu'à la chambre de Yori.

"J'ai fermé la porte à clé, il ne devrait pas pouvoir entrer. Suzu... Depuis quand ça dure ?
...
Depuis quand !?!
Plus d'un an..."

Yori pris sa soeur dans ses bras. Elle ne voulait pas pleurer, absolument pas.

"Tu aurais dû me le dire. Tu aurais dû me le dire !
Je ne pouvais pas...
Pourquoi ?"

Un *bam* pris la porte de la chambre du jeune homme, mais elle tenait fermement et sa solidité était appréciée.

"Pourquoi ?
Parce qu'il t'aurait fait du mal...
Je me serai défendu. Je te promet que je l'aurais tué ! Dit-il dans un élan de colère.
Non !!! Il ne faut pas ! Je sais que c'est naïf de dire ça mais... C'est mal.
Parce que c'est bien ce qu'il fait à Maman ! Et à toi !
Non mais... Je ne veux pas te perdre Yori ! Si jamais tu le tue, on t'emmènera loin de moi... Je ne veux pas !"

Il posa ses lèvres sur la joue de sa soeur tout en lui remettant la bretelle de son débardeur qui était tombé de son épaule.

"Jamais je ne te quitterai Suzu. Jamais."

Dès lors, le petit frère protégea la grande soeur. Il dormait avec elle tous les soirs, l'accompagnait à son travail et la ramenait, rester devant la porte de la salle de bain quand elle prenait sa douche, rester avec elle pendant qu'elle était avec ces amies. Mais ce plan avait un inconvénient. Le temps qu'il passait ensemble paressait étrange pour le reste du monde, tellement que Yori reçu des lettres obscènes de ces camarades dénonçant la relation incestueuse qu'il entretenait avec sa soeur. Mais les deux frères et soeur se fichait de se détail. Paradoxalement, dans leur malheur, il avait trouvé une petite lumière en passant leurs temps ensemble, mais il était certain qu'il ne pourrait pas continuer à vivre comme ça, alors Suzu pris une grande décision qui ne lui avait pas traversé l'esprit avant l'arrivée de son père, quitté la maison, et s'installer dans son propre appartement. Ayant un travail, elle pouvait quitter la maison quand elle voulait.
Elle trouva vite un petit appartement situé non loin de son travail, assez grand pour accueillir elle et son frère.

"Suzu, je m'inquiète pour maman...
On ne peut pas l'emmener avec nous. Il y a déjà une grande chance pour que ce monstre nous suive, si maman vient avec nous, c'est sûr qu'il nous suivra. Ce n'est pas la maison qui l'intéresse... Mais elle viendra nous rendre visite, ne t'inquiète pas."


Alors qu'elle avait presque conclu l'affaire avec la propriétaire de l'appartement et que Suzu commençait déjà à préparer ces affaires, elle reçue un étrange coup de fil...

"Hallo ?
Oui... Bonjour Mademoiselle Himiko. C'est Madame *****.
Oui, bien sûr. Vous allez bien Madame ?
Euh, hum, oui oui, bien bien. Mais je suis navré de vous informer que je ne peux vous louer l'appartement.
Mais... Madame, excusez-moi de vous demander ça mais... Pourquoi ?

J'ai trouvé un autre locataire, pouvant payer plus.
Combien ? Je peux encore donner un peu plus.
Ecouter Mademoiselle, je ne veux pas d'ennui."

Bip Bip Bip

Et elle lui raccrocha au nez. Suzu, prise d'une colère folle, courut vers son père, poursuivit par Yori qui essayait de la retenir.

"Sale monstre !!! Qu'est-ce que tu as fait à Madame **** !?!?!
Rien de grave, ne t'inquiète pas.
Comment... Comment tu as su qu'on allait partir ? Demanda Yori qui restait, pour l'instant, calme.
Disons que j'ai mes sources.
Maman... Comment elle a pu nous faire ça.... Murmura Suzu
Ca ne peut pas être elle.
C'est forcement elle ! Qui d'autre sinon !?! On a fait tellement attention..."

Puis se tournant face à son père, elle hurlât.

"C'était le seul moyen de se débarrasser de toi !!!"

Et elle partit de la maison en trombe, suivi par son frère.

"Suzu ! Attend moi !
Non !!! J'en ai marre, j'en peux plus ! Je veux partir !! Je veux partir !!!!
Suzu, calme toi !"

Et il lui mit une claque, ce qui eu pour effet de calmer définitivement la jeune fille.

"Je suis désolé, je ne voulais pas faire ça...
Tu as bien fait...
Tu crois que je suis comme mon père ?
Bien sûr que non."

A cet instant precis, la même idée folle vînt dans l'idée des deux enfants sans qu'il se le dise.

"On rentre ?
Oui"

Une semaine passa sans aucune nouveauté. Ils restèrent ensemble comme avant pour se protéger.
Une nuit, alors que Suzu et Yori dormait ensemble comme à l'accoutumée, ils furent visité par le monstre.

"J'en ai assez de ses bêtises !!! Yori, sort de la chambre de ta soeur !"

Sortant un couteau de sous son oreiller, il se leva très rapidement.

"Il faudra me passer sur le corps. Sors d'ici !
C'est n'importe quoi, pose ça. Où je serai obligé de te faire du mal."

Discrètement, sans rien dire, Suzu sorti elle aussi un couteau qu'elle avait caché de son côté du lit, tandis que Yori essayât encore de persuader le monstre.

"Bars-toi de cette chambre. Je ne le répéterai pas !!!
C'est hors de question !"

Avec la rage accumulé pendant tout ce temps, Yori perdit finalement la tête, et se lança contre le monstre, essayant de lui faire gouter la lame de son couteau.
Malheureusement, il le manqua. Essayant encore et encore, trébuchant de ses coups maladroits guidé par l'aveuglement de la colère. De cette danse, Suzu était affligé.
Alors, avec un mouvement froid et calculateur, elle s'approcha de la scène, et entama la première réplique de la scène finale, suivi d'un liquide rouge comme celui du rideau.
Suzu avait atteint son père dans le ventre, un coup fatale... Mais, avant de tomber en enfer, le monstre, lui, atteint Yori dans la nuque avec le couteau qu'avait laissé Suzu dans son ventre.
Il mourut sur le coup sans rien pouvoir dire d'autre, sans un son, contrairement au monstre.
Suzu, toujours dans un calme surnaturel, regardait la scène finale auquel elle avait participé, sans rien dire de plus.
Avant d'aller bruler pour l'éternité, le monstre dit :

"Je t'avais prévenue..."

Et il partit, enfin.

Un moment passa avant que la mère de Suzu n'intervînt. Faisant sembler d'un signe vie, enfin, Suzu se jeta sur sa mère en poussant des cris et des pleurs, mais n'arrivait pas à dire à celle avec qui elle avait vécu heureuse avec son frère, que c'était sa faute.
3 mois plus tard, dans une prison, Suzu n'attendait plus maintenant, car le verdict avait été donné. Coupable. 25 ans de réclusion.
Suzu était calme, elle n'avait pas dit un mot depuis que les policiers l'avaient arrêté.
Alors qu'elle était résigné, abattue, et au fond du gouffre, une lumière vînt la chercher dans les tréfonds des ténèbres.
Soudain, alors qu'elle était enfermée tel un monstre, comme par magie, elle se retrouva... ailleurs. Un endroit à l'air libre, ou le soleil brillé, devant un grand portail.


PHYSIQUE :

Suzu est une jeune fille de 19 ans tout ce qu'il y a de plus banale. Son poids et sa taille (1m68 ; 57 kg) sont dans la moyenne, et elle n'est ni laide ni superbe. Elle est d'une beauté simple, malgré une poitrine un peu trop développé à son goût (90E), mais qui ne se remarque pas tant que ça. Elle a les cheveux blonds et longs, qu'elle affectionne à attacher simplement avec un ruban, rouge de préférence. Elle a des yeux bleus foncé qui en fait sont plus proches du violet que du bleu.
Chose étonnante, car ça ne correspond pas à son caractère, elle a un tatouage. Une rose rouge entouré d'épines trône sur sa jambe droite, très haut au niveau de la cuisse ou même de la hanche, qui est visible quand elle porte un jean taille basse.
Son visage est un peu enfantin, contrairement à son corps qui est celui d'une femme. Il lui arrive parfois de faire la mou, ou un visage un peu bizarre. Minimum 8 lignes.

CARACTÈRE :

Suzu est une formidable actrice. Elle arrive parfaitement à cacher ces sentiments et à en faire croire d'autres, mais elle reste une personne sincère et franche. On peut dire que c'est un don qu'elle n'utilise pas très souvent ou encore un mécanisme de défense.
Elle est, de base, très gentille et très douce. Il est très difficile de la mettre en colère mais quand ça arrive... Ca fait peur !
Elle est devenue boulangère car elle est très sociable et qu'elle aime servir ses clients, en particulier quand elle sert ses confiseries à des enfants, peut-être parce qu'elle est proche d'eux. Elle essaye de faire disparaître ce trait, mais elle reste quand même très enfantine, et capricieuse. Mais malgré ça, elle a une âme de grande sœur protectrice, voir sur-protectrice.
Sa phrase préféré est "Profitons tant qu'on est vivant !", et pour cela, elle ne se refuse rien. C'est pour cela qu'elle est toujours en vadrouille, parce qu'elle veut tout faire. Que ce soit manger, courir, apprendre, aimer, détester, dormir, découvrir, s'amuser, s'isoler, et tout pleins d'autres choses, quand elle en a envie, elle le fait ! (sauf ce qui est interdit quand même).
Par contre, elle est très gênée par les relations amoureuses. En 19 ans, elle n'a jamais eu de petit(e) ami(e), contrairement à son frère qui ramenait souvent des petites amies à la maison. Quand il les quittait, Suzu allait les voir en secret afin de leur remonter le moral. Minimum 8 lignes.

CODE :
Validé par Rafaela Maverick
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Invité
Page 1 sur 1

Sauter vers :