Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 6 Sep 2011 - 22:32
■ Nom :Viturnel
■ Prénom :Kalia
■ Surnom : A vous de trouver

■ Age : 19 ans
■ Signe Astrologique : Bélier
■ Origine : Française

■ Chambre : Avec colocataire

■ Histoire : Kalia vivait une vie paisible étant petite, des parents aimant et une petite sœur avec laquelle elle s'entendait bien. Le bonheur de ces premières années n'avait malheureusement pas duré. Sa mère, enceinte d'un troisième enfant, tomba gravement malade. Kalia n'avait que 6 ans et devait s'occuper de tout dans la maison : le ménage, faire à manger, s'occuper de sa petite sœur... Son père ne faisait plus attention à elles, dès qu'il rentrait du travail il allait au chevet de sa femme. Normal, elle était tout pour lui, enfin c'est que pensait Kalia haute de ses 6 ans. Il lui semblait tout à fait logique aussi que son père la gronde quand elle ne savait pas faire la cuisine et les tâches ménagères comme le repassage. Sa mère lui avait toujours interdit d'approcher de trop près un fer à repasser donc elle ne savait pas du tout comment ça fonctionnait avant de se retrouver avec une pile de chemise à repasser. De plus sa petite sœur n'était pas du genre patiente donc elle exigeait beaucoup de temps à elle toute seule.

Finalement sa mère perdit l'enfant et mourut une semaine plus tard. Tout le monde disait dans le village que c'était la mort de l'enfant qui avait causé la mort de sa mère, elle ne l'aurait pas supporté. Ils venaient tous voir son père pour dire qu'ils étaient désolés, mais ça, Kalia ne comprit pas trop pourquoi, ils n'avaient rien fait.

Les années passèrent, leur père se mit à boire et accompagna ses cris de coup sur Kalia. Mais celle-ci ne dit rien elle devait protéger sa petite sœur même si elle ne lui était pas du tout reconnaissante pour ça, elle ne s'en occupait absolument pas. Kalia trouvait son échappatoire dans sa passion pour la musique, elle voulait même en faire son job. Devant le refus de son père, elle se contentât de quelques soirées comme DJ, ce qui ne l'empêchait pas de se créer une bonne réputation. Kalia devait donc continuer ces études en électricité et informatique comme le voulait son père.


Elle avait 18 ans ce jour là, et rentrait un peu tard de ses cours car un professeur n'avait pas voulu les lâcher. Alors elle se pressait sur le chemin car elle savait son père à cran ces derniers temps et sa sœur avait fini les cours plus tôt. La maison en vu elle se mit à courir, elle avait un mauvais pressentiment. La voiture de son père était mal garée il était donc arrivé énervé. En approchant, Kalia entendit son père crier sur sa sœur. Kalia arriva à la porte à temps pour voir son père frapper sa sœur qui fut projetée sur le coin de la table du salon. Sa sœur ne se releva pas, Kalia voulu courir à son secours mais son père lui affirma que ça ne servait à rien qu'elle n'en valait pas la peine. Et en effet ça ne servait plus à rien, sa sœur était morte. Au moment où elle était penchée sur ce corps sans vie le voisin frappa à la porte d’où on voyait tout le salon.

Kalia ne suivit pas tous les évènements, trop choquée, mais son père lui avait apparemment tout remis sur le dos. Elle se retrouva finalement enfermée dans un asile, il avait réussi à la faire passer pour une folle.
Kalia était constamment droguée dans cette espace entièrement blanc mais son corps s'habituait aux produits, les doses augmentaient donc régulièrement. Un infirmier avait découvert cette accoutumance lorsque Kalia commença à se défendre durant ses visites nocturnes dans sa "chambre".

Un jour toutefois elle réussit à sortir complètement de sa léthargie juste avant la visite nocturne. Elle attendit patiemment qu'il ouvre la porte pour se jeter vers ce qu'elle pensait être la liberté. Il donna l'alerte immédiatement, qui résonna dans tous les couloirs. Déjà d'autres personnes habillées de blanc approchaient certains avec des aiguilles à la main. Terrifiée, Kalia courait dans les couloirs sans savoir où elle allait. Elle reçut plusieurs seringues qui commençaient doucement à faire effet. Kalia courait avec plus de difficulté, commençant à tituber. En se dirigeant vers un autre couloir elle entendit quelqu'un dire:
"On la tient".
Puis elle aperçut un portail.



■ Apparence physique :Kalia est une belle jeune femme mais elle ne s’en rend pas compte et est un peu complexée lorsqu’on la regarde. Elle n’est ni trop grande ni trop petite, elle mesure 1m68 et pèse environ 50 kilos. Elle a les yeux violets, les cheveux longs et foncés. Kalia a un visage fin, joli à regarder. En été elle aime porter une simple petite jupe avec une chemise qu’elle accommode souvent d’un petit noueux (ça fait un peu écolière mais elle aime bien) avec des ballerines. Et en hiver, Kalia préfère porter un jeans avec une chemise ou un t-shirt avec un petit pull et sa veste préférée qui a quelques notes de violet qui rappel ces yeux avec des bottes.

■ Caractère : Kalia est calme et douce. Elle se montre comme quelqu'un qui n'a pas besoins d'aide et de fier, mais en réalité elle est fragile. Kalia a besoins d’être rassurée de bras protecteur parce qu'elle n'a plus la force de subir en serrant juste les dents. Elle peut une seconde être joyeuse et rire et la seconde d'après être rêveuse ou triste. Sa passion pour la musique l'a toujours aidé à s'échapper d'un présent trop dur. Passer une journée sans musique c'est impensable pour Kalia. Lorsqu'elle cherche à se détendre ou à se défouler, elle aime danser dans sa chambre mais a toujours peur que quelqu'un la voit. Quand elle se sent mal à laisse Kalia peut se montrer parfois bavarde. Quand elle ne se sent pas bien, Kalia a tendance à se refermer sur elle même à chercher la solitude. Elle a peur du regard des autres. Elle aime s'amuser et peut parfois paraître un peu folle.

■ Travail : DJ
■ Ce qu'elle aime : La MUSIQUE, lire, rêver, le chocolat, le calme, les bisous, l’eau, s'amuser.
■ Ce qu'elle n'aime pas :La violence, le mépris, parler d'elle, être au milieu d'une foule, les araignées, les piqûres, qu’on la regarde avec insistance .

■ Autres : Au début il lui reste des marques sur les bras de toutes les piqûres dût à son séjour à l’asile.
■ Code : Stéphanie =)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Invité
Page 1 sur 1

Sauter vers :